KINO VISEGRAD en VOD

FR

L’association Kino Visegrad a été créée à Paris en 2014 afin de promouvoir la cinématographie et la culture des pays d’Europe centrale, et plus précisément de la Hongrie, de la Pologne, de la République Tchèque et de la Slovaquie.

Soutenue par le Visegrad International fund et coopérant avec les instituts culturels des pays concernés situés à Paris, l’association organise régulièrement des projections  au cinéma l’Entrepôt (14e), à l’Institut Hongrois, au Centre tchèque, mais aussi à l’INALCO et à la Sorbonne.

Kino Visegrad œuvre également auprès des distributeurs français pour promouvoir la sortie en salles de films en provenance de l’Europe Centrale et de l’Est, à l’appui d’un travail d’encadrement et de logistique.

Afin de toucher l’ensemble du public de la zone francophone, un partenariat est désormais établi avec UniversCiné, une plateforme V.O.D. reconnue et soutenue par le programme MEDIA auprès de la Commission Européenne.

Dès le mois de juin 2017, quatre titres tchèques et slovaques récents sont disponibles  au visionnage sur les territoires suivants : métropole française, Corse, Territoire d’Outre-Mer, Monaco, Andorre, Belgique et Suisse.
Il s’agit de

D’autres titres seront progressivement ajoutés au cours des mois prochains.

Pour plus d’informations :

www.universcine.com

www.kino-visegrad.fr

Contact: kinovisegrad@gmail.com

EN

Created in Paris in 2014, the association Kino Visegrad works to promote Central and Eastern European film and culture. More precisely, Hungarian, Polish, Czech and Slovakian cinema.

With the support of the Visegrad International Fund and the cooperation of the cultural institutes of the aforementioned countries based in Paris, Kino Visegrad regularly organises projections at Cinema l’Entrepôt (14th), the Hungarian Institute, the Czech Institute, INALCO and the Sorbonne University.

In collaboration with French distributors, Kino Visegrad also works to promote the theatrical release of films from Central and Eastern European region, with a focus on logistics and the local public.

Kino Visegrad is now taking a step further in regards to the wider French public in establishing a partnership with the VOD platform UniversCiné, supported by the European MEDIA programme.

From June 2017, four recent Czech and Slovak titles will be made available for audiences in France, Corsica, French Overseas Territories, Monaco, Andorra, Belgium and Switzerland. The selection consists of the following titles:

Additional titles will be added progressively over the course of the upcoming months.

For more information:

www.universcine.com

www.kino-visegrad.fr

Contact: kinovisegrad@gmail.com

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

Projection | L’INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ DE L’ÊTRE : 29/05/2017 à 19h30

Czech-In Film Festival à Paris, Kino Visegrad, en coopération avec Centre tchèque de Paris, ont le plaisir de vous faire part de la projection de :

L’insoutenable Légèreté de l’être
The Unbearable Lightness of Being (1988)
un film de Philip Kaufman

Synopsis :
Le film est une adaptation du roman éponyme de Milan Kundera, publié pour la première fois en France en 1984.
Le film raconte les destins de Tomas, chirurgien, de sa femme Tereza et de sa maîtresse Sabina, au moment du Printemps de Prague et de ses suites, en 1968, en Tchécoslovaquie.

Durée du film : 171 min.

Tarifs :
Normal : 5 €
Réduit : 3 €

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

LA CINÉMATOGRAPHIE CENTRE-EUROPÉENNE EN FRANCE : 05/04/2016

CENACLEDébat dans le cadre du Cénacle européen du Centre tchèque, avec la participation des réalisateurs Maja Weiss (Slovénie), Vladimir Tomić (Serbie), Daniel Burlac (Roumanie), Gyuri Raduly (gérant de la société Clavis film), Valentin Rebondy (gérant de la société Cinéma Public Films) et Anne-Laure Brénéol (directrice de la socété Malavida films), animé par Markéta Hodoušková (Film New Europe, et Festival Czech-in pour le cinéma tchèque).

Un état des lieux de la présence des films d’Europe centrale sur les écrans français : comment la diversité culturelle est-elle représentée et soutenue en France ? Quelle image les films centre-européens ont-ils auprès du public ? Comment améliorer les échanges et la connaissance mutuelle ? Quelle est l’expérience des distributeurs sur le marché français ?

Organisé par : Festival Europe Autour de l’Europe, Kino Visegrad, Film New Europe, Centre tchèque
Co-Organisateur : Czech-in pour le cinéma tchèque

19h00 – 00h00
Salle Janáček – Centre tchèque
18 rue Bonaparte
75006 Paris
France

Entrée libre

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

Projection | GOTTLAND : 08/12/2015

GOTTLAND FILM AFFICHE CZDans le cadre du cycle L’Inalco fait son cinéma, en présence de l’auteur Mariusz Szczygieł.

Un film de docufiction collectif réalisé par cinq cinéastes issus de l’école de cinéma pragoise de la FAMU, Viera Čákanyová, Petr Hátle, Rozálie Kohoutová, Lukáš Kokeš et Klára Tasovská, d’après l’ouvrage de l’écrivain polonais Mariusz Szczygieł Gottland (2006), 1h40,  Rép. tchèque, Pologne, Slovaquie, 2014.

Ce long-métrage collectif, réalisé par cinq cinéastes issus de l’école de cinéma pragoise de la FAMU, se fonde sur cinq chapitres du bestseller Gottland, de l’écrivain et journaliste écrivain polonais Mariusz Szczygieł. Entre documentaire, docufiction et reportage, Gottland porte un regard non-conventionnel sur l’histoire de la Tchécoslovaquie au XXe siècle en s’attachant à des destinées, des situations et des lieux singuliers : la plaine de Letná (Prague), où se dressait dans les années 1950 la statue démesurée de Staline, désormais remplacée, pour la campagne électorale de 1998, par un gigantesque panneau publicitaire exhibant le portrait du politicien Václav Klaus ; la relation amoureuse de l’actrice tchèque Lída Baarová avec le dignitaire nazi Joseph Goebbels dans les années 1930 ; l’histoire d’Eduard Kirchberger, écrivain-caméléon qui se place au service de la Sécurité d’État lorsque les communistes accèdent au pouvoir en Tchécoslovaquie en 1948 ; la famille de grands industriels de chaussure Baťa et leur idée de la productivité pendant la Première République tchécoslovaque ; la décision tragique prise le 6 mars 2003 par le jeune Zdeněk Adamec – à l’exemple de Jan Palach en 1969 – de s’immoler par le feu, cette fois-ci en signe de protestation contre le système et la société de consommation…

Projection précédée d’une présentation du film et d’un débat en présence de Mariusz Szczygieł.

Soirée présentée et animée par Thibault Deleixhe et Catherine Servant (CREE / Inalco).

Projection suivie d’un verre de l’amitié.

Mariusz Szczygieł est né en 1966. Reporter, journaliste au quotidien Gazeta Wyborcza, il a collaboré avec Polskie Radio et avec la télévision polonaise. Passionné par la Tchéquie, il lui consacre deux recueils de reportages, dont le premier, Gottland (2006), fait de l’auteur une star médiatique dans ce pays et, traduit en une quinzaine de langues, est récompensé par le prix du Livre européen 2009. Lauréat de nombreux prix, il est l’un des co-fondateurs de l’Institut du Reportage, en 2009.

Manifestation organisée en collaboration avec le centre de recherches Europes-Eurasie (CREE-EA 4513), avec le soutien de l’Institut polonais et du Centre tchèque de Paris, des associations Czech-In et Kino-Vysegrad, ainsi que des Études tchèque de l’Inalco.

Inalco
Auditorium du Pôle des Langues et Civilisations
65, rue des Grands Moulins
75013 Paris
Métro ligne 14 et RER C, Bibliothèque-François-Mitterrand

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook