COMMUNIQUÉ DE PRESSE | 2022

FR


Festival du cinéma tchèque revient à Paris
du 8 octobre au 28 octobre 2022

Communiqué de presse, Paris le 8 septembre 2022

La République tchèque préside actuellement le Conseil de L’union européenne. Le festival Czech-In a été fondé à l’occasion de la première présidence tchèque, en 2009. Il est donc tout naturel pour nous de rappeler cet événement important. La sélection des films a été inspirée par la passation de la présidence entre la France et la République tchèque. La 8ème édition mettra en lumière le dialogue culturel entre les deux pays, se penchera sur les projets artistiques conjoints, sur les artistes qui ont créé où ont été inspirés par les deux pays. Le programme se compose donc principalement de coproductions franco-tchèques.

Le véritable prélude au festival sera un film musical Symfony Bizzare, réalisé par Michal Kocáb, le leader du groupe tchèque culte Pražský výběr. Il s’agit de l’enregistrement intégral d’un concert du groupe à la O2 Arena de Prague, la soirée aura lieu en présence du groupe.

Le festival donnera aussi l’occasion de découvrir les films de Christian Paigneau et Joël Farges, deux réalisateurs français inspirés par le cinéma tchèque : le premier portant un regard sur la Nouvelle Vague tchécoslovaque et le second rendant hommage à l’animateur tchèque Jiří Trnka. La funambule française Tatiana-Mosio Bongonga présentera un documentaire sur sa traversée de la rivière Vltava, filmée dans le cadre du festival Letní Letná.

Le public aura également l’occasion de revoir l’une des premières coproductions franco-tchèque, le film d’animation La création du monde de Eduard Hofman, réalisé en 1957.

Les amateurs d’arts visuels seront ravis de découvrir le documentaire sur la vie de la peintre surréaliste tchèque Toyen, qui a vécu et travaillé en France pendant 40 ans. Ce film clôturera le festival le jour de la Fête nationale tchèque, le 28 octobre à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris en présence de la réalisatrice Andrea Sedláčková.

Dix films, pour la plupart inédits en France, de Václav Fletel et Jakub Voves, de Tereza Brdečková, Ondřej Provazník et Martin Dušek, de Jana Boková, Václav Kadrnka, Eduard Hofman, Roman Vávra et Bohdan Sláma seront accompagnés d'un débat avec des cinéastes ou d’autres invités, avec l’objectif de mieux faire connaître le cinéma tchèque contemporain au public parisien. Le festival Czech- In se déroulera principalement pendant les jours de week-ends du 8, 13, 14-16, 21 et 22-23 octobre au cinéma Les 3 Luxembourg à Paris. Plusieurs projections satellites sont prévues en novembre aux départements de l’enseignement du tchèques à l’INALCO et à la Sorbonne.

Le festival rentre dans le programme officiel de la présidence tchèque du Conseil de l’UE, avec le soutien de la Mairie de Paris, qui lui a décerné le Label Paris Europe, et sous le haut patronage de gouvernement de la République tchèque et l’ambassadeur de la République tchèque en France, son excellence Michal Fleischmann avec son épouse Kateřina Lojdová.

Le programme complet est disponible sur le site :
http://czech-in-film-festival.fr/page-festival-2022/

Contact : czech.in.festival@gmail.com

EN


 

CS


Český filmový festival Czech-In se vrací do Paříže
od 8. října do 28. října 2022

Tisková zpráva, Paříž, 8. září 2022

V tomto období Česká republika předsedá Radě Evropské unie. Festival Czech-In byl založen právě u příležitosti prvního českého předsednictví v roce 2009. Je proto přirozené, že tuto významnou událost chceme oslavit. Výběr filmů byl inspirován předáním předsednictví mezi Francií a Českou republikou a osmý ročník se zaměří na kulturní dialog mezi oběma zeměmi, na společné umělecké projekty, na umělce, kteří tvořili nebo byli inspirováni oběma zeměmi. Program se proto skládá především z česko-francouzských koprodukcí.

Skutečnou předehrou festivalu bude hudební film Symfonický Bizzare, který režíroval Michal Kocáb, lídr kultovní české skupiny Pražský výběr. Jedná se o celovečerní záznam koncertu kapely v pražské O2 Areně, a na uvedení bude přítomna skupina osobně.

Festival nabídne také příležitost seznámit se s filmy Christiana Paigneaua a Joëla Fargese, dvou francouzských režisérů inspirovaných českou kinematografií: první z nich se zaměřil na československou Novou vlnu a druhý vzdává hold českému animátorovi Jiřímu Trnkovi.
Francouzská provazochodkyně Tatiana-Mosio Bongonga představí dokument o svém přechodu Vltavy, který byl natočen v rámci festivalu Letní Letná.

Diváci budou mít také možnost zhlédnout jeden z prvních francouzsko-českých koprodukčních filmů, animovaný film Eduarda Hofmana Stvoření světa z roku 1957.

Milovníky výtvarného umění potěší dokument o životě české surrealistické malířky Toyen, která 40 let žila a tvořila ve Francii. Tento film uzavře festival v Den české státnosti 28. října v Auditoriu Hôtel de Ville de Paris za přítomnosti režisérky Andrey Sedláčkové.

Deset ve Francii většinou neuvedených filmů Václava Fletla a Jakuba Vovese, Terezy Brdečkové, Ondřeje Provazníka a Martina Duška, Jany Bokové, Václava Kadrnky, Eduarda Hofmana, Romana Vávry a Bohdana Slámy doprovodí debaty s tvůrci a s dalšími hosty. Našim cílem zůstává přiblížit současnou českou kinematografii pařížskému publiku.

Festival Czech-In se bude konat především o víkendech 8., 13., 14.-16., 21. a 22.-23. října v pařížském kině Les 3 Luxembourg. V listopadu je naplánováno několik satelitních projekcí na katedrách českého jazyka INALCO a Sorbonny.

Festival je součástí oficiálního programu českého předsednictví v Radě EU, za podpory města Paříže, které mu udělilo Label Paris Europe, a pod záštitou vlády České republiky a velvyslance České republiky ve Francii, Jeho Excelence Michala Fleischmanna s chotí Kateřinou Lojdovou.

Úplný program je k dispozici na internetových stránkách: http://czech-in-film-festival.fr/page-festival-2022/.

Kontakt: czech.in.festival@gmail.com

De Ta Vie – Projection à Prague le 23 avril


Genre : Documentaire
Réalisateur : Kryštof Mařatka
Production : République tchèque
Année : 2012
Durée : 74´

Synopsis : Les Mařatka sont une famille illustre en Bohême : de Josef Mařatka, grand sculpteur, élève de Rodin, à Kryštof Mařatka, compositeur contemporain. Entre les deux, un personnage fascinant, fils du premier, père du second : Zdeněk Mařatka. Éminent médecin né en 1914, cet homme a connu huit régimes politiques différents : l’Empire austro-hongrois, la Première république tchécoslovaque, la Tchécoslovaquie amputée des régions des Sudètes, le Protectorat nazi de Bohême-Moravie, la Troisième république de 1945-1948, les différentes périodes du régime communiste, la Tchécoslovaquie d’après la Révolution de velours et enfin la République tchèque actuelle. Il s’est vu décerner le prix Vision 1997 et le prix 2009 de la Fondation Dagmar et Václav Havel. Pour son 95e anniversaire, son fils a décidé de tourner un film qui lui serait dédié. Touchant, drôle, mélancolique… Sur fond de réflexion philosophique et de discussions entre plusieurs générations d’une famille, c’est tout le 20e siècle que l’on voit émerger là.

Projection : VOST, samedi 23 avril à 18h30
– La soirée en présence du réalisateur et de l’équipe du film
KINO 35, Institut français de Prague, Stepanska 35, Prague 1

Bande annonce

COMMUNIQUÉ DE PRESSE | 2021

FR


La 7ème édition de Czech-In se déroulera le 22, 23 et le 24 octobre 2021, organisée dans les dates qui anticipent la fête nationale de la Tchécoslovaquie (le 28 octobre). Les projections seront organisées dans diverses lieux de la capitale : l’Auditorium de l’hôtel de ville de Paris, les cinémas Les 3 Luxembourg et le Reflet Medicis, puis deux projections satellites seront présentées en novembre dans les locaux des universités de Paris Sorbonne et Institut National des langues orientales.

Après une année de césure imposée, le festival souhaite montrer la vivacité et diversité de la culture tchèque, en mettant à l’honneur les films qui ont des liens particuliers avec la culture française.

L’événement s’ouvrira avec le film documentaire de Roman Vavra Alfons Mucha – L’affichiste de l’art nouveau (2020), en présence de petit fils de peintre – John Mucha et de l’équipe du film. De renommée internationale, cet artiste tchèque exceptionnel a fait sa carrière au tournant de 19e et 20e siècles à Paris, et il y a créé un nouveau style qui portait son nom : Mucha.

Les petits et les grands pourront apprécier un autre savoir-faire artistique dans lequel les Tchèques excellent : le cinéma d’animation. Même les souris vont au paradis (2021), film co-produit par la République tchèque, la France, la Pologne et la Slovaquie, sera présenté en avant-première parisienne, en présence de son producteur français Alexandre Charlet (Films du Cygne).

Le festival abordera cependant des sujets plus sérieux : l’expulsion des minorités allemandes après la fin de la seconde guerre mondiale est le sujet du film Le Pays dans l’ombre (2020) de Bohdan Sláma. Le débat sera animé par Roman Krakovský, l’historien spécialiste d’Europe Centrale et Orientale.

La clôture du programme se tiendra à l’occasion de la projection d’Un jour un chat de Vojtech Jasný (1963), restauré à l’occasion de Cannes classics cette année. Le film sera accompagné par une présentation d’Anne-Laure Brénéol-Ithurralde (Malavida distribution).

Le département tchèque de Sorbonne Université accueillera une projection de Confession d’un disparu (2015) de Petr Vaclav. Une autre projection aura lieu à l’INALCO : De ta vie (2012) de Krystof Maratka. Les deux films seront présentés par leur réalisateur.

Comme c’est la tradition depuis la création de festival en 2009, celui-ci est sous le haut patronage de l’ambassadeur de la république tchèque à Paris, S.E. Michael Fleischmann, et sa marraine d’honneur est Mme Katerina Lojdová, actrice tchèque et épouse de l’ambassadeur. Le festival compte parmi ses nombreux prestigieux partenaires également le Conseil Parisien des Européen.nes auprès de la Ville de Paris.

EN


The seventh edition of the Czech-In Festival, a festival of Czech and Slovak films in Paris, will take place on October 22, 23 and 24, 2021, on the occasion of the upcoming national holiday of Czechoslovakia (October 28).

Once again the screenings will be organized in various screening rooms of the capital so they will be accessible to a wide audience. Screenings will take place in the Auditorium of the City Hall of Paris, as well as in the 3 Luxembourg and Reflet Médicis cinemas. In November, two satellite screenings will take place at Parisian universities: the Sorbonne and the State Institute of Oriental Languages.

After a mandatory year off, the festival wishes to show the liveliness and diversity of Czech culture and will present films that may have a connection with France.

The event will begin with a screening of Roman Vávra’s documentary – The World According to Mucha (2020), in the Auditorium of the City Hall of Paris in the presence of Alphonse Mucha’s grandson John, as well as the film crew. Master of Art Nouveau, this exceptional and internationally recognized Czech artist spent his career in Paris at the turn of the 19th and 20th centuries and created a new style named after him: the Mucha style.

Children and adults will be able to appreciate another artistic discipline in which the Czechs excel: film animation, represented by Even Mice Belongs in Heaven (2021), a film by directors Jan Bubeníček and Denisa Grimmová, co-produced by the Czech Republic, France, Poland and Slovakia. The Paris premiere will take place in the presence of the main character Šupito and French producer Alexander Charlet (Films du Cygne).

The festival will also address more serious topics: the expulsion of German minorities after the end of World War II is the theme of Bohdan Sláma’s film Landscape in the Shadows (2020). Subsequently, there will be a debate with Roman Krakovský, a historian specializing in Central and Eastern Europe.

The main October program will end with a screening of the film, The Cassandra Cat by Vojtěch Jasný (1963), which was restored on the occasion of this year’s Cannes classics selection. The film will be accompanied by a presentation by Anne-Laure Brénéol-Ithurralde (Malavida distribution).

The Czech language department of the Sorbonne University will host a screening of the film Confession of the Forgotten (2015) by Petr Václav. The next screening will take place in INALCO: From Your Life (2012) by director Kryštof Mařatka. Both films will be presented by the directors.

As has been the tradition since its inception, the festival has been organized under the auspices of the Ambassador of the Czech Republic in Paris, Mr. Michal Fleischmann. Its honorary patron this year is Mrs.Kateřina Lojdová, Czech actress and wife of the Ambassador. The festival also counts newly among its many prestigious partners the Parisian Council of Europeans with the City of Paris.

2021 Press Release (PDF)

CS


Sedmý ročník Festivalu Czech-In, přehlídky českých a slovenských filmů v Paříži, se uskuteční 22., 23. a 24.října 2021 u příležitosti nadcházejícího státního svátku Československa (28. října).
Nově budou projekce organizované na různých místech hlavního města tak, aby byly přístupné širokému publiku. Promítat se bude v Auditoriu Pařížské radnice, v kinech Les 3 Luxembourg a Reflet Médicis. V listopadu se budou konat dvě satelitní projekce na dvou pařížských univerzitách: na Sorbonně a na Národním institutu orientálních jazyků (INALCO).

Po roce nucené přestávky si festival přeje ukázat živost a rozmanitost české kultury a představí filmy, které mají spojitost s francouzskou kulturou.

Akci zahájí projekce dokumentárního filmu Romana Vávry – Svět podle Muchy (2020) v Auditoriu Pařížské radnice a za přítomnosti Muchova vnuka Johna Muchy a filmového štábu. Tento vynikající a mezinárodně uznávaný český umělec, udělal kariéru na přelomu 19. a 20. století v Paříži a vytvořil nový styl, který je po něm i pojmenovaný, styl Mucha.

Děti i dospělí budou moci ocenit další uměleckou disciplínu, v níž Češi vynikají – filmovou animaci, kterou zastoupí Myši patří do nebe (2021), film režisérů Jana Bubeníčka a Denisy Grimmové, koprodukovaný Českou republikou, Francií, Polskem a Slovenskem. V pařížské předpremiéře bude film představený za přítomnosti hlavní představitelky Šupito a Alexandra Charlet, francouzského producenta (Films du Cygne).

Festival se bude zabývat také vážnějšími tématy. Námětem filmu Krajina ve stínu (2020) Bohdana Slámy je odsunu německých menšin po skončení druhé světové války je. Následovat bude debata s Romanem Krakovským, historikem specializujícím se na střední a východní Evropu.

Hlavní říjnový program bude uzavřen promítáním filmu Až přijde kocour Vojtěcha Jasného (1963), který byl restaurován a oceněn u příležitosti letošního ročníku festivalu v Cannes classic. Film bude doprovázen prezentací Anne-Laure Brénéol-Ithurralde (Malavida distribution).

Katedra českého jazyka univerzity Sorbonne bude hostitelem projekce filmu Zpověď zapomenutého (2015) od Petra Václava. Další projekce se uskuteční na INALCO: Z tvého života (2012) režiséra Kryštofa Mařatky. Oba filmy představí jejich režisér.

Jak je již dobrou tradicí, festival je od roku vzniku 2009 organizován pod záštitou velvyslance České republiky v Paříži. Letos zaštítí festival současný velvyslanec Michal Fleischmann a čestný patronát přijala paní Kateřina Lojdová, česká herečka a choť pana velvyslance.

Festival také nově mezi své prestižní partnery počítá Pařížskou Radu Evropanů při Radnici Města Paříže.

Tiskova zprava 2021 (PDF)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE | 2019

FR


La 6ème édition de Festival de cinéma tchèque et slovaque Czech-In se déroulera au Christine Cinéma Club à Paris du 12 au 16 novembre prochain, sous le signe de l’anniversaire des 30 ans de la Révolution de Velours.

A travers 5 films, qui ont pour la plupart des femmes comme personnages principaux, cette édition va explorer les changements dans les sociétés tchèque et slovaque, et vous fera découvrir des films qui témoignent des temps d’avant la chute du rideau de fer, mais aussi des films tout récents montrant les préoccupations actuelles dans ces deux pays.

Le film d’ouverture Milada qui dépeint l’histoire de Milada Horáková, victime du régime communiste, exécutée après un procès monstre à la stalinienne dans les années 50, sera présenté par son réalisateur David Mrnka et par la fille de cette grande figure politique, Mme Jana Kánská, qui se déplaceront pour le festival depuis les États-Unis.

Le croche-pied en or, un film de Radim Špaček, continuera de sonder la période entre les deux régimes totalitaires, sur le fond d’une histoire vraie d’une équipe tchécoslovaque de basketball.

Le film d’Irena Pavlásková Le temps des larbins a été tourné en 1989 et il a été le premier film tchécoslovaque après la Révolution à avoir obtenu un prix à Cannes avec la Caméra d’Or en 1990. C’est le seul film de cette édition qui a été tourné l’année de la Révolution de Velours et que le festival projettera en copie 35 mm.

La période de la séparation entre la Tchéquie et la Slovaquie, qui a suivi la libération du régime totalitaire, sera représentée par le documentaire de la talentueuse réalisatrice slovaque Tereza Nvotová, qui a consacré son film Mečiar au premier ministre slovaque controversé Vladimir Mečiar.

Pour clôturer le festival nous accueillerons le film Moments, qui a reçu le Lion tchèque de la meilleure actrice. Son interprète Jenovéfa Boková, ainsi que la réalisatrice Beata Parkanová accompagneront le film auprès de son public parisien.

Cette édition, dédiée au souvenir de la Révolution de Velours, marquera aussi les dix ans du festival à Paris et se déroulera sous le patronage de l’ambassadeur de la République Tchèque, Son Excellence Petr Drulák.

Liens :

Voir le PROGRAMME

Télécharger la BROCHURE (PDF)

Communiqué en PDF

CS


Czech-In v Paříži – 30 let od Sametové revoluce připomene přehlídka českých a slovenských filmů

Ve dnech od 12. do 16. listopadu 2019 se v kině Christine Cinéma Club v Paříži bude konat 6. ročník Festivalu českých a slovenských filmu Czech-In, který si připomene 30. výročí Sametové revoluce.

Pětice nových, ve Francii ještě neuvedených filmů, v nichž jsou většinou hlavní postavou ženy, provede diváka různými etapami české a slovenské společnosti v posledních desetiletích. Pařížští diváci budou mít možnost zhlédnout filmy, které je zavedou do doby hluboké totality před pádem železné opony až po dobu současnou a k aktuálním otázkám.

Úvodní film Milada líčí příběh Milady Horákové, oběti komunistického režimu, která byla popravena v 50. letech po monster stalinistickém procesu. Film uvede režisér David Mrnka a Jana Kánská, dcera této velké politické osobnosti. Oba na festival přijedou ze Spojených států.

Zlatý podraz, film Radima Špačka, také popisuje období mezi dvěma totalitními režimy, na pozadí skutečného příběhu československého basketbalového týmu.

Film Ireny Pavláskové Čas sluhů byl natočen v roce 1989. Jde o první československý porevoluční film, který v roce 1990 získal na Festivalu v Cannes cenu « La caméra d’Or » (Zlatá kamera). Jako jediný film tohoto ročníku bude promítán v kopii 35 mm.

Období rozdělení Československa, které následovalo po pádu totalitního režimu, představí dokument slovenské režisérky Terezy Nvotové. Ve svém filmu Mečiar vykreslila portrét někdejšího kontroverzního slovenského předsedy vlády Vladimíra Mečiara. Na projekci přijde s diváky debatovat historik a profesor Ženevské univerzity Roman Krakovský.

Na závěr festivalu uvítáme film Moments – Chvilky, za který dostala herečka Jenovéfa Boková cenu Český lev za nejlepší herecky ženský výkon. Společně s režisérkou Beatou Parkanovou přijedou film pařížskému publikum osobně představit.

Šesté vydání festivalu je věnováno výročí Sametové revoluce, připomene desetiletí od založení tohoto festivalu v Paříži, a bude se konat pod záštitou Velvyslance České republiky pana Petra Druláka.

Czech In-Festival českého a slovenského filmu
Od 12. do 16. listopadu v kině Christine Cinema Club
4 rue Christine, Paris 6

Odkazy:

PROGRAM

BROŹURA

KINO VISEGRAD PRÉSENTE : BRATISLAVA. AU BORD, AU CENTRE 🗓 🗺

Cinéma Christine 21
du 14 au 17 mars 2019

La littérature slovaque, sous le label de « Bratislava la ville invitée », sera à l’honneur au Salon du Livre Paris au mois de mars 2019. 25 traductions de livres d’auteurs slovaques contemporains y seront présentées, soit le double du nombre de titres publiés en France depuis 1989. Les ouvrages traduits et leurs auteurs seront présentés au public dans le cadre de plusieurs débats littéraires.

Cette présentation sera accompagnée de spectacles de théâtre et de danse, de concerts de musique de jazz et de projections de films slovaques contemporains.

Nous sommes heureux de présenter en coopération avec le Literárne informačné centrum – Centre d´information littéraire slovaque trois films et un documentaire qui seront projetés au Cinéma Christine 21, du jeudi 14 au dimanche 17 mars. Chaque projection sera accompagnée par une rencontre / débat avec un membre de la délégation artistique.

La présentation est soutenu aussi par Institut slovaque de Paris – Slovenský inštitút v Paríži.

Les films My Dog Killer, Little Harbour, Sans jamais le dire et le documentaire Cooking History ont reçu plusieurs prix importants dans des festivals dans le monde entier. Ils représentent le meilleur de la cinématographie slovaque des dix dernières années. Des cinéastes et spécialistes du cinéma slovaque assisteront à la projection des films.

Jeudi, le 14 mars à 19h30 : Même un jeu d’enfant peut être un événement qui change une vie pour toujours.
C’est précisément ce que relate le film Little Harbour / Piata loď (2017, 85 min) de la réalisatrice Iveta Grófová qui s’inspire de faits réels. Il s’agit de l’histoire de deux enfants. La mère de la toute jeune Jarka a du mal à assumer son rôle. Jarka cherche désespérément à se faire aimer. Et c‘est dans des circonstances particulières qu’elle enlève des bébés jumeaux et les installe dans une cabane au fond d’un jardin.
Son action est une tentative sincère et émouvante de réparer le monde des adultes, en jouant à la maman, celle qu’elle aimerait avoir. Le film a été tourné à partir du livre à succès de Monica Kompaníkova, élu meilleur livre de l’année 2010 en Slovaquie. En 2018, l’ouvrage a été traduit en français. La première mondiale du film a eu lieu à la Berlinale où Little Harbour a obtenu l’Ours de Cristal du meilleur film de la section Génération Kplus.

Vendredi, le 15 Mars à 19h30 : Le film Mon chien Killer / My Dog Killer / Môj pes Killer (2013, 90min) de la réalisatrice Mira Fornay raconte l’histoire de Marek, un jeune néo-fasciste. Ses parents ne vivent plus ensemble depuis huit ans. Sa mère vit avec un homme d’origine rom, c’est la raison de la mise à l’écart par sa famille. Le jour où Marek cherche sa mère pour avoir une signature afin de vendre son appartement, il est confronté à son demi-frère qui est aussi demi-rom. Pour ses compagnons néo-fascistes et pour l’ensemble de la société xénophobe, il est inadmissible qu’il se montre en public avec son demi-frère. L’histoire, qui tient sur une journée, se déroule dans une région pauvre à la frontière slovaco-morave où un dicton populaire dit que “les renards s‘y souhaitent bonne nuit“. Le film a remporté, entre autres récompenses, le Grand prix de Hivos Tiger au Festival international du film de Rotterdam en 2013.

Samedi , le 16 Mars à 18h : Le Film Sans jamais le dire/ Filthy / Špina (2017, 87min) est un film de la réalisatrice Tereza Nvotová. C’est l’histoire d’une adolescente de 17 ans, Léna, à l’apogée de sa puberté. Elle se rebelle contre ses parents, connaît son premier amour et ses aventures nocturnes secrètes. Son monde est plein de rêves, toutefois, il est perturbé par un viol perpétré par son enseignant, pour lequel toutes les filles éprouvent un amour platonique. Le sentiment de culpabilité, la honte et la peur de ne pas être crue conduisent l’adolescente à une tentative de suicide. La famille de Léna est sous le choc et elle se retrouve à l‘hôpital psychiatrique. La critique tchèque a désigné le film Sans jamais le dire comme le meilleur film de l’année 2017.

Dimanche, le 17 Mars à 19h30 : Cooking History / Ako sa varia dejiny de Peter Kerekes (2009, 88 min) est un long métrage documentaire sur les cuisiniers militaires. Comment les besoins quotidiens de milliers d’estomacs des armées peuvent affecter les victoires et les pertes des hommes d’état ? Une cuisine de campagne y est filmée comme le modèle d’un monde, où la préparation des aliments devient une tactique de combat. La lutte pour les grands idéaux peut dépendre de la solidité des pieds d’une table de cuisine… Le film est construit à partir des douze recettes de cuisiniers militaires allant de la Seconde Guerre mondiale à la guerre en Tchétchénie, de la France aux Balkans en passant par la Russie. Le film a remporté de nombreuses récompenses, dont le prestigieux prix de la Fipresci au Festival du film de Leipzig.

Reprise de Czech-In Film Festival à l’Institut Français de Prague 🗓

Kino 35, Institut Français de Prague, Štěpánská 35, Praha 1
Samedi 16 février  à 18h30 et à 21h

Le Festival Czech-In du film tchèque et slovaque existe en France depuis 2009.  A l’occasion de cet anniversaire de 10 ans, nous allons proposer au public du Kino 35, tout au long de cette année, une série de films qui ont été sélectionnés pour représenter les cinématographies  tchèque et slovaque auprès du public français. Tous les films auront une version française et seront accompagnés d’un débat / d’une rencontre traduite en français.

Ce nouveau cycle cinématographique au Kino 35 sera lancé en février par deux séances : la soirée sera ouverte par le film « Sur le départ / Odcházení » réalisé par Václav Havel. Tournée en 2010, cette œuvre  est inspirée de la pièce du même titre. La projection sera suivie d’un débat avec le producteur Jaroslav Bouček.

Le deuxième film « Le Candidat / Kandidát » est une coproduction slovaque et tchèque de 2013 du réalisateur Jonáš Karásek. Cette œuvre était tournée d’après le livre de Maroš Hečko et de Michal Havran.  Il s’agit d’une farce politique qui dénonce le pouvoir des médias de manipuler l’information ainsi que les pratiques véreux appliquées sur la scène politique.

Projection : Family Film (2015) 🗓

Family Film

Titre français : Family film
Titre original : Rodinný film
Réalisation : Olmo Omerzu
Production : Jiri Konecny, Eike Goreczka, Christoph Kukula
Interprétation : Daniel Kadlec, Jenovefa Bokova, Karel Roden, Vanda Hybnerová, Eliška Křenková
Genre : Fiction, Drame
Année de production : 2015
Pays : République tchèque, Allemagne, France, Slovénie, Slovaquie
Durée : 100 min.
Date de sortie France : 7 novembre 2018
Distribution France : Rouge Distribution
Synopsis : Family Film raconte l’histoire d’un couple fraichement retraité qui décide de partir en mer, laissant leurs deux adolescents explorer la liberté d’être seuls à la maison. Le bateau coule, et la famille part à la dérive. Leur chien perdu, bloqué sur une île déserte, est leur seul espoir.
Festivals : San Sebastian FF, Tokyo IFF (Best Artistic Contribution Award), Festival du Film Européen des Arcs, Festival International du Film de Marrakech.
Projection : le 7 novembre 2018, et le 13 décembre 2018
Cinéma Christine 21, 4 Rue Christine, 75006 Paris
Bande annonce

Projection : The Line (2017) | 22.10.2018 🗓

Réalisation : Peter Bebjak
Thriller, 108 min, 16+
Slovaquie, Ukraine (2017)

Prix : Karlovy Vary IFF 2017 (Meilleur réalisateur)

Adam Krajňák est le chef intransigeant d’un gang criminel qui fait passer des cigarettes en contrebande à travers la frontière ukraino-slovaque. Mais, en cette année 2007, la coexistence pacifique des deux mondes entrelacés est perturbée par la construction de la frontière de l’espace Schengen – ce qui va, pour les contrebandiers, occasionner un certain nombre de problèmes quant à l’avenir de leurs affaires. Un jour, un chargement n’atteint pas sa destination et Krajňák se trouve alors face à un dilemme : va-t-il franchir encore plus de limites ?

Avec : Tomáš Maštalír, Emília Vášaryová, Zuzana Fialová, Andy Hryc

Projection : jeudi le 22 novembre 2018 à 19h30
Cinéma Christine 21, 4 Rue Christine, 75006 Paris

Invitation / Affiche