COMMUNIQUÉ DE PRESSE | 2019

FR


La 6ème édition de Festival de cinéma tchèque et slovaque Czech-In se déroulera au Christine Cinéma Club à Paris du 12 au 16 novembre prochain, sous le signe de l’anniversaire des 30 ans de la Révolution de Velours.

A travers 5 films, qui ont pour la plupart des femmes comme personnages principaux, cette édition va explorer les changements dans les sociétés tchèque et slovaque, et vous fera découvrir des films qui témoignent des temps d’avant la chute du rideau de fer, mais aussi des films tout récents montrant les préoccupations actuelles dans ces deux pays.

Le film d’ouverture Milada qui dépeint l’histoire de Milada Horáková, victime du régime communiste, exécutée après un procès monstre à la stalinienne dans les années 50, sera présenté par son réalisateur David Mrnka et par la fille de cette grande figure politique, Mme Jana Kánská, qui se déplaceront pour le festival depuis les États-Unis.

Le croche-pied en or, un film de Radim Špaček, continuera de sonder la période entre les deux régimes totalitaires, sur le fond d’une histoire vraie d’une équipe tchécoslovaque de basketball.

Le film d’Irena Pavlásková Le temps des larbins a été tourné en 1989 et il a été le premier film tchécoslovaque après la Révolution à avoir obtenu un prix à Cannes avec la Caméra d’Or en 1990. C’est le seul film de cette édition qui a été tourné l’année de la Révolution de Velours et que le festival projettera en copie 35 mm.

La période de la séparation entre la Tchéquie et la Slovaquie, qui a suivi la libération du régime totalitaire, sera représentée par le documentaire de la talentueuse réalisatrice slovaque Tereza Nvotová, qui a consacré son film Mečiar au premier ministre slovaque controversé Vladimir Mečiar.

Pour clôturer le festival nous accueillerons le film Moments, qui a reçu le Lion tchèque de la meilleure actrice. Son interprète Jenovéfa Boková, ainsi que la réalisatrice Beata Parkanová accompagneront le film auprès de son public parisien.

Cette édition, dédiée au souvenir de la Révolution de Velours, marquera aussi les dix ans du festival à Paris et se déroulera sous le patronage de l’ambassadeur de la République Tchèque, Son Excellence Petr Drulák.

Liens :

Voir le PROGRAMME

Télécharger la BROCHURE (PDF)

Communiqué en PDF

CS


Czech-In v Paříži – 30 let od Sametové revoluce připomene přehlídka českých a slovenských filmů

Ve dnech od 12. do 16. listopadu 2019 se v kině Christine Cinéma Club v Paříži bude konat 6. ročník Festivalu českých a slovenských filmu Czech-In, který si připomene 30. výročí Sametové revoluce.

Pětice nových, ve Francii ještě neuvedených filmů, v nichž jsou většinou hlavní postavou ženy, provede diváka různými etapami české a slovenské společnosti v posledních desetiletích. Pařížští diváci budou mít možnost zhlédnout filmy, které je zavedou do doby hluboké totality před pádem železné opony až po dobu současnou a k aktuálním otázkám.

Úvodní film Milada líčí příběh Milady Horákové, oběti komunistického režimu, která byla popravena v 50. letech po monster stalinistickém procesu. Film uvede režisér David Mrnka a Jana Kánská, dcera této velké politické osobnosti. Oba na festival přijedou ze Spojených států.

Zlatý podraz, film Radima Špačka, také popisuje období mezi dvěma totalitními režimy, na pozadí skutečného příběhu československého basketbalového týmu.

Film Ireny Pavláskové Čas sluhů byl natočen v roce 1989. Jde o první československý porevoluční film, který v roce 1990 získal na Festivalu v Cannes cenu « La caméra d’Or » (Zlatá kamera). Jako jediný film tohoto ročníku bude promítán v kopii 35 mm.

Období rozdělení Československa, které následovalo po pádu totalitního režimu, představí dokument slovenské režisérky Terezy Nvotové. Ve svém filmu Mečiar vykreslila portrét někdejšího kontroverzního slovenského předsedy vlády Vladimíra Mečiara. Na projekci přijde s diváky debatovat historik a profesor Ženevské univerzity Roman Krakovský.

Na závěr festivalu uvítáme film Moments – Chvilky, za který dostala herečka Jenovéfa Boková cenu Český lev za nejlepší herecky ženský výkon. Společně s režisérkou Beatou Parkanovou přijedou film pařížskému publikum osobně představit.

Šesté vydání festivalu je věnováno výročí Sametové revoluce, připomene desetiletí od založení tohoto festivalu v Paříži, a bude se konat pod záštitou Velvyslance České republiky pana Petra Druláka.

Czech In-Festival českého a slovenského filmu
Od 12. do 16. listopadu v kině Christine Cinema Club
4 rue Christine, Paris 6

Odkazy:

PROGRAM

BROŹURA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE | 18 / 09 / 2018

Reprise du Festival Czech-In
au Cinéma l’Eldorado à Dijon,
du 18 au 21 Octobre 2018

Cette année, où nous commémorons le centenaire de la création de l’État tchécoslovaque, le festival du cinéma tchèque déposera pour la première fois ses valises à Dijon, ville liée historiquement et culturellement à la République tchèque.

Réalisé sous le haut patronage de Son Excellence M. Petr Drulák, Ambassadeur de la République tchèque, la reprise du festival se déroulera pour la première fois au cinéma l’Eldorado, et vous invite à découvrir 5 films récents, aux sujets variés représentatifs de la production cinématographique tchèque.

Le programme s’ouvrira avec Familly film d’Olomo Omerzu, qui sera présenté à Dijon en avant-première, car sa sortie dans les salles françaises, par son producteur français Rouge International, est prévue en novembre prochain.

Les spectateurs verront ensuite le film Little Cruisader de Vaclav Kadrnka, lauréat du Globe de Cristal au Festival international de Karlovy Vary 2017. Suivra Le Loup de Vinohrady, un film inédit de Jan Nemec, l’enfant terrible de la Nouvelle Vague tchèque qui raconte sa vie mouvementée depuis le fameux Cannes 1968.

Le film de la réalisatrice Andrea Sedlackova Sur la Ligne, aborde le sujet du dopage forcé sous le régime communiste. Pour terminer, nous vous invitons à découvrir Gottland, un documentaire adapté d’après le bestseller de Marius Szczygiel, composé de plusieurs petits films.

La reprise du festival Czech-In à Dijon sera accompagnée par un Atelier franco-germano-tchèque, organisé par East European Film Bulletin, destiné aux étudiants des universités, visant à décrypter le langage des images à travers le cinéma contemporain tchèque. Le projet est soutenu par l’Office franco- allemand pour la Jeunesse (OFAJ), et en partenariat avec SciencePo, le Campus Européen de Dijon et Lycée Carnot.

Contact : Markéta Hodouskova
czech.in.festival@gmail.com
Tél. : +33675689583

HORAIRES ET SYNOPSIS DES FILMS :

Cinéma Eldorado, Jeudi 18 octobre à 20 heures : FAMILY FILM (titre original : Rodinný film) d’Olmo OMERZU
Drame, République tchèque / France / Slovénie / Slovaquie / Allemagne. 2015. 95 min. Prix : MFF TOKIO 2015 – pour l’apport artistique The Finale Festival Plzeň
Irena et Igor, un couple fortuné de Prague, partent pour de longues vacances avec Otto, leur chien, faire de la voile dans l’océan Indien. Leurs deux enfants – Anna, lycéenne, et son jeune frère Erik – laissés seuls à la maison souhaitent profiter pleinement de cette liberté. Irena et Igor n’ont-ils pas un peu trop surestimé le sens des responsabilités de leurs enfants ?

Cinéma Eldorado, Vendredi 19 octobre à 20 heures : LITTLE CRUSADER (titre original : Krizacek) de Václav Kadrnka, Drame, République tchèque, Slovaquie, Italie (2017) 90 min, Prix : Globe de cristal du meilleur film au festival de Karlovy Vary
Ce film est un ‘road movie’ médiéval abstrait qui se déroule pendant le Haut Moyen Âge, inspiré du poème romantique de Jaroslav Vrchlický. Un petit garçon, influencé par les légendes sur les Croisades d’enfants, s’enfuit de son domicile. Son père part à sa recherche. Ce double vagabondage ne se présente pas comme une histoire d’aventure linéaire, mais cherche à nommer les problèmes universels et intemporels de l’adolescence, la relation avec les autorités, mais aussi la diminution des forces vitales ainsi que la capacité à admettre son propre échec.
Avec son minimalisme, son intrigue cryptique et son approche taciturne des difficultés de la vie et de la perte, Little Crusader n’est pas destiné à séduire le grand public, mais à attirer l’attention des festivals aimant les films mettant le spectateur au défi.

Cinéma Eldorado, Samedi 20 octobre à 18 heures : LE LOUP DE VINOHRADY (titre original : Vlk z Královských Vinohrad) de Jan Němec , Comédie dramatique, 68 min République Tchèque, Slovaquie, France (2016), Prix : Prix spécial de jury, KVIFF 2016
Ce film autobiographique du cinéaste légendaire Jan Němec est une libre interprétation de sa publication ‘Ne tends pas la main au serveur’, où il relate les histoires de sa vie depuis les années 60 jusqu’à nos jours. Le titre du film “Le loup de Vinohrady”, évoque un loup, un être sauvage, vicieux, incontrôlable. On y visite les lieux de l’histoire, on entend des dialogues authentiques commentés par l’auteur, de vraies archives et des falsifiées. Ce qu’il y a dans le film a véritablement eu lieu, et Jan Němec l’a vécu même si parfois il en grossit certains traits.

Cinéma Eldorado, Samedi 20 octobre à 20 heures : SUR LA LIGNE (titre original : Fairplay) d’Andrea Sedlackova, Drame, République tchèque. 2014. 100 min. Prix : Lion tchèque 2014 – le prix du public Prix de la Critique tchèque 2014 – nomination pour le meilleur film
En Tchécoslovaquie dans les années 80, Anna, jeune et talentueuse sprinteuse sélectionnée dans l’équipe nationale, s’entraîne pour la qualification aux Jeux Olympiques. Ses entraîneurs lui administrent, à son insu, des stéroïdes. Ses performances s’améliorent de façon spectaculaire mais, après un malaise à l’entraînement, elle découvre la vérité. Elle décide alors de poursuivre l’entraînement sans produit dopant, au risque de ne plus être au niveau, ce qui inquiète sa mère qui voit, dans cette qualification aux J.O. l’opportunité pour sa fille de passer derrière le rideau de fer. Lorsque la jeune sportive termine en dernière position une course, sa mère informe l’entraîneur qu’elle ne prend plus de stéroïdes. Ils décident alors ensemble de lui en injecter sans son consentement, en prétextant lui administrer des vitamines.

Cinéma Eldorado, Dimanche 21 octobre à 20 heures : GOTTLAND Film de V. Čákanyová, P. Hátle, L. Kokeš, R. Kohoutová, K. Tasovská, R. Slbrt Viera Čákanyová, Petr Hátle, Rozálie Kohoutová, Lukáš Kokeš, Klára Tasovská
Film de conte, République tchèque / Pologne / Slovaquie. 2014. 105 min. Prix de la Critique tchèque 2014
« Toute ressemblance avec des personnages et événements réels n’est pas tout à fait un hasard ». Gottland est un regard peu conventionnel sur le 20ème siècle. Ce conte retrace des destins particuliers : la relation amoureuse de l’actrice Lida Baarová avec Joseph Goebbels, l’histoire de l’écrivain Eduard Kirchberger, agent au service de la police secrète, l’organisation du travail dans les usines Baťa, et le geste tragique Zdeněk Adamec qui s’est immolé en protestation contre la société. Le film est inspiré du bestseller du même titre du journaliste polonais Mariusz Szczygiel.