Soirée débat Écoles de cinéma 🗓

Débat public suivi d’un cocktail d’ouverture de la 4ème édition du festival Czech-In. Événement organisé au Centre tchèque de Paris avec les représentants de FAMU et La Fémis portant sur les différentes approches de la création filmique des deux écoles.

La veille de la première projection du festival Czech–In  nous vous proposons une soirée débat, suivi d’un cocktail dînatoire.

La table ronde va accueillir des représentants de la prestigieuse école de cinéma tchèque, FAMU, et de leurs homologues français de La Fémis. Après leurs échanges sur les approches aux études de cinéma, le dialogue peut continuer autour d’un verre.

FAMU 
L’Académie du film de Prague (Filmová a televizní fakulta, FAMU) est une école supérieure de cinéma de Prague, fondée après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les réalisateurs célèbres tchèques comme par ex. Miloš Forman, Jiří Menzel ou Věra Chytilová ont été étudiants à la FAMU.

La Fémis
La Fondation européenne des métiers de l’image et du son (La Fémis), école nationale supérieure des métiers de l’image et du son, est un établissement public d’enseignement supérieur français qui délivre un enseignement technique et artistique destiné à former des professionnels des métiers de l’audiovisuel et du cinéma.

Lieu
Jeudi le 8 juin 2017 à 19h30, Centre tchèque de Paris

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

PROGRAMME DU FESTIVAL 2017

Soirée débat Écoles de cinéma
ÉDITION 2017
Bába z ledu / Ice mother
ÉDITION 2017
FAMU court métrages
ÉDITION 2017
Le Loup de Vinohrady
ÉDITION 2017
Ferda la fourmi
ÉDITION 2017
Vol au-dessus d’un nid de coucou
ÉDITION 2017
Confessions d’un disparu
ÉDITION 2017
Un film autiste normal
ÉDITION 2017
Nous ne sommes jamais seuls
ÉDITION 2017
Le Capitaine Rouge
ÉDITION 2017
Amadeus
ÉDITION 2017
Leçon de classes
ÉDITION 2017
GRILLE DES HORAIRES
Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

FAMU court métrages 🗓


Projection
Samedi le 10 juin 2017 à 18h00, Cinéma L’Entrepôt
VO ST français

Jane! Jane! – Jan! Jan!
– réalisation : Yvone Teysslerová, Fiona Ziegler – 5 minutes
Le protagoniste, Jan, est entravé par sa pudeur dans sa relation avec les femmes. Le film est aussi un hommage à Jan Němec, le célèbre réalisateur de la Nouvelle Vague tchèque.

San
– réalisateur : Šimon Holý – 11 minutes
Un homme, allongé dans son lit, repense aux ruptures qui ont eu lieu dans sa vie : avec sa jeune femme, son frère, et avec lui-même. Tout cela est enfermé dans l’espace d’une villa, témoin de la fin de cette vie.

2 : 1
– réalisatrice : Fiona Ziegler – 12 minutes
Martha travaille dans un bar à soupe. Un jour, avec sa jeune collègue, elles assistent à un match de foot, invitées par un de leurs clients. La soirée prend une tournure inattendue : Martha se retrouve au milieu d’un triangle amoureux et, d’un seul coup, face à sa vulnérabilité, aux malentendus et autres conséquences d’une relation durant le temps d’une nuit.

Smrt válce – Mort à la guerre!
– réalisateur : Adam Kratochvíl – 7 minutes
Un homme souffre de frustrations dont il est partiellement responsable : il déteste son travail d’homme sandwich mais est incapable de le quitter, il ne communique plus avec sa femme mais n’arrive pas à renouer cette communication. Le seul plaisir de sa vie est son goût pour le bricolage. Il a cependant depuis quelques temps le sentiment qu’il est nécessaire de tout bouleverser mais ne trouve qu’une solution radicale.

Neznám hladinu – Niveau inconnu
– réalisation : Tomáš Lipský – 5 minutes
Un jeune homme essaie de combattre de mauvais souvenirs, liés à son père, au moment le plus dur de sa vie.

Sen – Rêve
– réalisatrice : Jana Hojdová – 5 minutes
Une relation entre une mère et une fille. Trois lignes narratives s’y entremêlent. La première est un flash-back, la mère est à l’hôpital et sa fille lui rend visite mais ne la trouve plus dans son lit. La suivante – onirique – se déroule dans une maison, blanche et immatérielle, et la dernière où la fille dit adieu à sa mère avant sa mort.

Pět jednoduchých způsobů jak najít spřízněnou duši – Cinq façons simples de trouver une âme sœur
– réalisatrice : Hana Stehlíková – 5 minutes
Un film, qui se veut un guide, dénonçant la complexité de la société mais qu’il ne faut cependant pas prendre trop au sérieux.

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

Ferda la fourmi 🗓

Ferda Mravenec / Ferda la fourmi de Hermína Týrlová
Film d’animation pour enfants, 1973, 40 minutes.

Le programme Ferda la Fourmi est constitué de 5 courts métrages :
– Ferda aide ses amis : Ferda la fourmi aimerait bien pouvoir aider tout le monde. Mais sa bonne volonté n’a d’égale que sa maladresse…
– Un sacré garnement : Un garçon fait de mauvaises blagues aux animaux qu’il croise. Mais tel est pris quoi croyait prendre…
– Les blagues du diablotin : Des décorations de Noël prennent vie. Un diablotin très facétieux a décidé de mettre le bazar dans le sapin…
– La Féérie du corail : Au fond de la mer, de petits poissons jouent malicieusement. Mais le danger rôde et menace tous les habitants du corail…
– Conte de la corde à linge : Des vêtements sèchent sur une corde. N’empêche qu’eux aussi peuvent avoir envie de s’amuser…

Projection
Dimanche le 11 juin 2017 à 16h00, Cinéma L’Entrepôt

Bande annonce

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

Vol au-dessus d’un nid de coucou 🗓


Vol au-dessus d’un nid de coucou / One Flew Over the Cuckoo’s Nest
de Miloš Forman
Drame, 1975, 133 min
VO ST français
États Unis
Prix : Oscars 1976 – Prix pour le Meilleur film, Meilleur réalisateur (Miloš Forman), Meilleur acteur principal (Jack Nicholson), Meilleure actrice principale (Louise Fletcher), Meilleur adaptation du scénario (Bo Goldman, Lawrence Hauben)
Césars 1977 – Prix pour Meilleur film étranger

Synopsis
Prisonnier de droit commun, Randle Patrick McMurphy échappe aux travaux forcés en simulant la folie. A la suite d’un examen médical, il obtient son transfert dans une clinique psychiatrique. A peine arrivé, il décide de prendre en main les intérêts des malades et de les sortir de leur torpeur. Malgré les conseils de prudence de Harding, président du comité des malades, McMurphy affronte miss Ratched, l’infirmière-chef, dont l’autorité tyrannise les patients depuis longtemps. A la suite d’une brimade dont il est le témoin, McMurphy laisse éclater sa colère. Une série d’électrochocs le ramène à la raison…

Projection
Dimanche le 11 juin 2017 à 19h40, Cinéma L’Entrepôt

Bande annonce VO

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

Le Capitaine Rouge 🗓


Červený Kapitán / Le Capitaine Rouge
de Michal Kollár, 2015
Thriller, 115 min.
VO ST français
Slovaquie / République tchèque / Pologne
Prix : Nomination au Lion tchèque 2016 dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle et Meilleure musique

Synopsis
L’histoire se déroule en 1992 lors d’un été suffocant, six mois avant la division de la Tchécoslovaquie. Un jeune détective, Richard Krauz, est en charge d’une nouvelle enquête : le cadavre du sacristain Klokner, retrouvé au cimetière, déterré, un clou enfoncé dans la tête. Krauz découvre, derrière cette mise en scène macabre, l’ancienne police secrète qui possédait un dossier “disparu” compilant des crimes perpétrés par des prêtres et qui servait à la police à faire pression sur l’Eglise. Krauz, obsédé par l’affaire, va sillonner la Tchécoslovaquie, au moment où elle se désagrège, pour trouver l’homme vers lequel s’orientent tous les indices : un certain Capitaine Rouge, spécialiste de l’“ultime” interrogatoire. Cependant Krauz n’est pas le seul à le poursuivre…

Projection
Mercredi le 14 juin 2017 à 19h40, Cinéma L’Entrepôt

Bande annonce VO

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

Leçon de classes 🗓


Učitelka / Leçon de classes de Jan Hřebejk
Drame, 2016 102 min.
VO ST français
Slovaquie, République tchèque
Prix : KVIFF 2016 – Prix pour la Meilleure actrice pour Zuzana Mauréry, Sélection Cannes Ecrans Juniors 2017

Synopsis
Le début des années 80, Tchécoslovaquie. La directrice de l’école élémentaire convoque des parents d’élèves pour une réunion en catimini. Leur maîtresse, qui semble emphatique et aimable, manipule les parents, par l’intermédiaire des enfants, afin d’obtenir un petit coup de main artisanal, un enrichissement matériel sans travail, ou encore un rapport amoureux. Est-ce que les familles vont réussir à s’opposer à cette maîtresse sans scrupule ? Ce film devient une étude du pouvoir de la manipulation pathologique. On peut également considérer ce drame, se déroulant après la révolution, comme le témoignage d’une époque marquée par le communisme et où ses mécanismes sont encore solidement implantés.

Projection
Vendredi le 16 juin 2017 à 19h40, Cinéma L’Entrepôt

Bande annonce VOST

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

Un film autiste normal 🗓

Normální autistický film / Un film autiste normal de Miroslav Janek
Documentaire, 2016, République tchèque, 90 min.
VO ST français
Prix : Lion tchèque 2016 – Prix pour le Meilleur film documentaire, Prix de la Critique tchèque 2016 – prix pour le Meilleur film documentaire

Synopsis
Qu’est-ce que la normalité ? Briser l’antagonisme entre les « neuro-normaux » et les « neuro-différents », voilà l’ambition de Miroslav Janek tout comme celle de remettre en question le concept de normalité. C’est aussi un film teinté d’humour, comme lorsque Lukaš tente en vain, et à son grand étonnement, d’appeler le président de la République. « Un film autiste normal » peut, lui, se targuer d’être l’héritier d’une importante tradition cinématographique sur l’autisme. Depuis « Un enfant attend », le film de John Cassavetes sorti en 1963, ou encore « Rain man » et des prouesses de Dustin Hoffman dans le rôle d’un autiste aux comportements répétitifs, ainsi que l’immense Tom Hanks dans « Forrest Gump ».

Projection
Lundi le 12 juin 2017 à 19h40, Cinéma L’Entrepôt

Bande annonce VOST

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook

Confessions d’un disparu 🗓


Zpověď zmizelého / Confessions d’un disparu
de Petr Václav, 2015
Documentaire, 79 min.
VO ST français
République tchèque, France
Prix : FIPA Biarritz 2016 – FIPA d’Or pour la musique et le spectacle

Synopsis
On sait peu de choses sur Josef Mysliveček (1737 – 1781), un des compositeurs les plus prolifiques de l’opéra italien du XVIIIe siècle. Fils de meunier, le jeune violoniste fuit son moulin natal, situé près du pont Charles à Prague, et s’installe à Venise où il rêve de devenir compositeur. Il obtient une prestigieuse commande d’opéra pour le théâtre de San Carlo à Naples et connaît une ascension rapide, signe Giuseppe Mislivecek, detto il Boemo, obtient le titre d’accademico filarmonico. Rare compositeur « allemand » à n’avoir pas été attaché à une cour ou à un seigneur, il a pu mener une vie libre et indépendante.
C’est dans la correspondance avec son ami Mozart que se trouve le seul véritable « portrait » de Mysliveček. Organisé autour des répétitions orchestrales de l’opéra Olimpiade, et de pérégrinations en Italie, ce film documentaire, de l’ancien pensionnaire à la Villa Medicis Petr Vaclav, retrace le destin de ce grand artiste d’opéra italien aujourd’hui quasiment oublié.

Projection
Lundi le 12 juin 2017 à 19h30, Centre tchèque de Paris

Bande annonce VOST

Partager...Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Facebook