KINO VISEGRAD PRÉSENTE : BRATISLAVA. AU BORD, AU CENTRE 🗓 🗺

Cinéma Christine 21
du 14 au 17 mars 2019 à 19h30

La littérature slovaque, sous le label de « Bratislava la ville invitée », sera à l’honneur au Salon du Livre Paris au mois de mars 2019. 25 traductions de livres d’auteurs slovaques contemporains y seront présentées, soit le double du nombre de titres publiés en France depuis 1989. Les ouvrages traduits et leurs auteurs seront présentés au public dans le cadre de plusieurs débats littéraires.

Cette présentation sera accompagnée de spectacles de théâtre et de danse, de concerts de musique de jazz et de projections de films slovaques contemporains.

Nous sommes heureux de présenter en coopération avec le Literárne informačné centrum – Centre d´information littéraire slovaque trois films et un documentaire qui seront projetés au Cinéma Christine 21, du jeudi 14 au dimanche 17 mars. Chaque projection sera accompagnée par une rencontre / débat avec un membre de la délégation artistique.

La présentation est soutenu aussi par Institut slovaque de Paris – Slovenský inštitút v Paríži.

Les films My Dog Killer, Little Harbour, Sans jamais le dire et le documentaire Cooking History ont reçu plusieurs prix importants dans des festivals dans le monde entier. Ils représentent le meilleur de la cinématographie slovaque des dix dernières années. Des cinéastes et spécialistes du cinéma slovaque assisteront à la projection des films.

Jeudi, le 14 mars à 19h30 : Même un jeu d’enfant peut être un événement qui change une vie pour toujours.
C’est précisément ce que relate le film Little Harbour / Piata loď (2017, 85 min) de la réalisatrice Iveta Grófová qui s’inspire de faits réels. Il s’agit de l’histoire de deux enfants. La mère de la toute jeune Jarka a du mal à assumer son rôle. Jarka cherche désespérément à se faire aimer. Et c‘est dans des circonstances particulières qu’elle enlève des bébés jumeaux et les installe dans une cabane au fond d’un jardin.
Son action est une tentative sincère et émouvante de réparer le monde des adultes, en jouant à la maman, celle qu’elle aimerait avoir. Le film a été tourné à partir du livre à succès de Monica Kompaníkova, élu meilleur livre de l’année 2010 en Slovaquie. En 2018, l’ouvrage a été traduit en français. La première mondiale du film a eu lieu à la Berlinale où Little Harbour a obtenu l’Ours de Cristal du meilleur film de la section Génération Kplus.

Vendredi, le 15 Mars à 19h30 : Le film My Dog Killer / Môj pes Killer/ Mon chien Killer (2013, 90min) de la réalisatrice Mira Fornay raconte l’histoire de Marek, un jeune néo-fasciste. Ses parents ne vivent plus ensemble depuis huit ans. Sa mère vit avec un homme d’origine rom, c’est la raison de la mise à l’écart par sa famille. Le jour où Marek cherche sa mère pour avoir une signature afin de vendre son appartement, il est confronté à son demi-frère qui est aussi demi-rom. Pour ses compagnons néo-fascistes et pour l’ensemble de la société xénophobe, il est inadmissible qu’il se montre en public avec son demi-frère. L’histoire, qui tient sur une journée, se déroule dans une région pauvre à la frontière slovaco-morave où un dicton populaire dit que “les renards s‘y souhaitent bonne nuit“. Le film a remporté, entre autres récompenses, le Grand prix Hivo Tiger à la MMF de Rotterdam en 2012.

Samedi , le 16 Mars à 18h : Sans jamais le dire – Le Film Filthy / Špina (2017, 87min) est un film de la réalisatrice Tereza Nvotová. C’est l’histoire d’une adolescente de 17 ans, Léna, à l’apogée de sa puberté. Elle se rebelle contre ses parents, connaît son premier amour et ses aventures nocturnes secrètes. Son monde est plein de rêves, toutefois, il est perturbé par un viol perpétré par son enseignant, pour lequel toutes les filles éprouvent un amour platonique. Le sentiment de culpabilité, la honte et la peur de ne pas être crue conduisent l’adolescente à une tentative de suicide. La famille de Léna est sous le choc et elle se retrouve à l‘hôpital psychiatrique. La critique tchèque a désigné le film Sans jamais le dire comme le meilleur film de l’année 2017.

Dimanche, le 17 Mars à 19h30 : Cooking History / Ako sa varia dejiny de Peter Kerekes (2009, 88 min) est un long métrage documentaire sur les cuisiniers militaires. Comment les besoins quotidiens de milliers d’estomacs des armées peuvent affecter les victoires et les pertes des hommes d’état ? Une cuisine de campagne y est filmée comme le modèle d’un monde, où la préparation des aliments devient une tactique de combat. La lutte pour les grands idéaux peut dépendre de la solidité des pieds d’une table de cuisine… Le film est construit à partir des douze recettes de cuisiniers militaires allant de la Seconde Guerre mondiale à la guerre en Tchétchénie, de la France aux Balkans en passant par la Russie. Le film a remporté de nombreuses récompenses, dont le prestigieux prix de la Fipresci au Festival du film de Leipzig.